Deux priorités pour la rentrée : le pouvoir d’achat & la santé

C’est la rentrée syndicale et la FA-FPT s’associe au mouvement social annoncé pour le 13  octobre prochain. Pour nous, la priorité reste la défense du pouvoir d’achat avec la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires territoriaux. Nous demandons qu’il soit indexé sur le taux d’inflation. Nous réclamons
également la refonte indispensable de l’ensemble des grilles indiciaires. Ces dernières, interdisent toute évolution et perspective de carrière pour les agents et c’est inacceptable.

La santé sera également au cœur de nos revendications syndicales. Son coût est un enjeu prioritaire pour les agents territoriaux. La coordination des employeurs territoriaux a abouti le 11 juillet dernier sur un premier accord concernant le financement de la prévoyance, il reste aujourd’hui au gouvernement à transposer cet accord dans les textes pour une prise en compte au 1 er janvier 2025.
Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le sujet du panier santé. Dès la rentrée la négociation doit continuer pour améliorer ses conditions de financement. Celles-ci restent nettement insuffisantes de la part des employeurs territoriaux. 40 ans pour un statut auquel nous sommes très attachés !


40 ans pour un statut auquel nous sommes très attachés !

 

La FA-FPT est très attachée à ce statut, fortement fragilisé depuis la loi de 2019 sur la transformation de la fonction publique permettant le recours massif aux contractuels et précarisant notre institution. Les questions liées au statut rejoignent aussi celles du pouvoir d’achat. Dans le cadre du dialogue social pour l’amélioration des conditions de travail, mené avec le ministre Stanislas Guerini, nous réclamons que la libre administration des collectivités ne se fasse pas au détriment des agents. Ce qui est obtenu directement par les agents de l’état, nous ne voulons plus le quémander auprès des collectivités territoriales. C’est le cas de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat dont nous demandons le caractère obligatoire pour les territoriaux.


Cap sur le comité fédéral à Colmar

 

Si la FA-FPT se bat sur tous les fronts, nous devons également poursuivre, comme nous nous y sommes engagés en 2023, notre organisation interne. Une meilleure organisation signifie une meilleure efficacité et une meilleure lisibilité de nos actions. Ce travail sera présenté lors de notre prochain comité
fédéral qui aura lieu les 18 et 19  octobre prochains à Colmar. La refonte de notre service juridique ainsi que la réorganisation de notre service information et communication sont au programme.
Vous le voyez, notre fédération s’organise, se mobilise et se bat sur tous les fronts. Notre volonté  : que vive et se développe l’autonomie syndicale au service des agents territoriaux.


La force Autonome et la force d’être libre !


Pascal Derepas

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email